home les auteurs twitter

La propriété c'est le monopole

Maxime

J’ai commencé à lire Radical Markets http://radicalmarkets.com/ de Posner et Weyl, un ouvrage en hommage à William Vickrey (Prix Nobel d’Economie 1996)

L’idée de base des auteurs est assez frappante : la solution aux inégalités c’est encore plus de marchés !

Pour l’instant j’ai lu les deux premiers chapitres, et je pense que chacun de ces chapitres mérite sa propre discussion

Le premier concerne la notion de propriété, et est habilement sous-titré “La propriété c’est le monopole”

Pour les auteurs, le fait qu’il y ait un “marché immobilier”, avec en permanence des biens à vendre par de multiples propriétaires différents entretient l’illusion qu’il n’y a pas de monopole immobilier

Mais sur une parcelle donnée, le propriétaire est bien en situation de monopole. Et si cette parcelle est par exemple sur le tracé d’une voie ferrée ou d’une autoroute qui bénéficieraient à tous, le propriétaire peut bien exiger un prix qui lui ferait capter toute la valeur ajoutée de cette autoroute.

Benjamin

c'est effectivement une position surprenante, car j'avais jusqu'ici lu des positions où il était question, en raison du problème que tu soulèves, de nationaliser la terre

Maxime

on verra que la solution proposée est “techniquement” équivalente à nationaliser la terre

mais je dirais de “façon non-communiste”

Le premier volet de leur proposition est que toute propriété soit toujours en vente

tout propriétaire doit donner un prix à sa propriété et si quelqu’un est prêt à payer ce prix, alors le propriétaire doit lui céder

Benjamin

ce prix public est fixé de manière totalement libre par l'actuel propriétaire ?

Maxime

Tout à fait. Je propose d’ailleurs qu’on parle ensuite des mécanismes qui “obligeraient” les propriétaires à déclarer la vraie valeur de leur bien, puisque c’est le deuxième volet de leur proposition

Mais si on admet dans un premier temps que les propriétaires évaluent correctement leurs biens, on voit déjà qu’il y a pas mal d’avantages

La comparaison de biens immobiliers par exemple est plus facile

si tous les appartements d’un même immeuble sont tous en vente au même moment, le prix affiché sera plus proche du prix réel

on aura probablement plus de biens qui sont semblablement situés, avec les mêmes surfaces etc.

Benjamin

donc l'avantage avec cette méthode est d'élargir le champs d'informations dont nous disposons

Maxime

C’est le premier avantage oui

Benjamin

la valeur publique de ces biens peut-elle être actualisée à chaque instant ?

Maxime

Idéalement (ce qui sous-entend de nouveaux moyens technologiques, et des pistes de croissance)

bien sûr cela s’applique aussi à des biens publics : autoroutes, fréquences hertziennes, pourquoi pas les ressources minières etc.

cela évite de faire des concessions sur de grandes périodes, et ainsi s’assurer que celui qui pense pouvoir produire le plus de valeur à partir de la ressource puisse l’acheter à tout instant

ce que les auteurs appellent des Vickrey commons (il me semble que c’est pour ce genre de travaux que Vickrey a eu le Nobel)

Benjamin

mais le fait de voir sa ressource potentiellement rachetée à chaque instant crée en parallèle de l'incertitude radicale pour les investisseurs potentiels

enfin, tu me répondras que le prix public peut prendre en compte les investissements potentiels et leurs amortissements

Maxime

ce qui veut dire que tu as intérêt à mettre à jour ton prix quand tu as fait un investissement

Le premier réflexe c’est de se dire : je vais proposer un prix délirant pour ma maison/mon terrain/ma voiture/ma fréquence/mon brevet et je serai tranquille

Benjamin

effectivement

et je l'oriente à la baisse si je souhaite vendre

Dimitri

ou de le détruire

Benjamin

détruire le bien ?

Maxime

entrée fracassante de Dimitri !

Tu perds toute la valeur si tu fais ça, pourquoi tu ferais ça ?

Dimitri

par pure envie symbolique

c'est pas Hobbes qui dit que la destruction est le plus grand symbole de la propriété ?

Maxime

justement le but des auteurs c’est de remettre en question ce type de propriété je pense

Benjamin

que propose Posner alors pour résoudre ce cas du prix très haut dans le but de se soustraire à la concurrence ?

Maxime

Il propose une taxe proportionnelle au prix annoncé du bien

Ainsi le propriétaire qui sous-évalue son bien pour minimiser la taxe risque de se faire déposséder

et celui qui surestime le bien compense son monopole en restituant plus de taxes à la communauté

Benjamin

dans ce cas là, la taxe est calculée sur une moyenne des prix publics au cours d'une période donnée ?

si c'est le cas, on ne peut pas changer ce prix public comme bon il nous semble non ?

Maxime

oui c’est exactement ça

pourquoi on ne pourrait pas ?

si tu déclares ça sur une plateforme informatique par exemple, c’est hyper simple de calculer le prix moyen sur l’année

Dimitri

mais ça veut dire qu'il faut que tu évalues les valeurs de tous tes biens en permanence ?

Maxime

si tu n’es pas prêt à le faire, c’est que tu n’apportes peut-être pas tant de valeur à posséder ce bien

c’est d’ailleurs l’objet de la dernière partie du chapitre, sur une perspective plus philosophique de la propriété

à mi-chemin entre le zen et le stoïcisme

Dimitri

je trouve ça intéressant d'un point de vue philosophique justement

Maxime

ah oui c’est très intéressant d’un point de vue philosophique

d’ailleurs ils font une distinction en anglais, je n’ai pas trouvé de termes en français

ils disent que ça incite plus à “possess” qu’à “own” tes objets

je dirais que tu n’es plus qu’usufruitier de tes objets

et que la nue-propriété n’existe plus

mais je sais même pas si c’est exactement ça

Dimitri

ça dés-immuabilise la propriété, ouais

par contre, au prix d'un investissement informatif considérable quand même

Maxime

justement ils disent qu’il pourrait y avoir des boîtes qui se chargeraient de te proposer un prix pour tes objets

ça créerait de nouveaux business

de nouveaux mécanismes d’assurances

Benjamin

mais ces boites seraient payantes j'imagine

Maxime

(d’ailleurs plus je lis de l’éco, plus j’ai l’impression que c’est que des problématiques d’assurance ^^, mais c’est une discussion pour un autre jour)

Benjamin

traite-t-il des inégalités que cela peut provoquer, entre ceux qui peuvent faire appel à des experts, et ceux qui se basent uniquement sur leurs informations ?

Maxime

non pas du tout

mais cette question en fait dépend d’un aspect qu’on n’a pas encore abordé : le taux de cette taxe

trop élevé, et ça décourage l’investissement

trop bas, et je peux surévaluer mon bien sans risque, donc l’allocation n’est pas optimale

Dimitri

bon courage pour faire passer l'idée dans l'opinion

quand on voit la levée de boucliers sur l'intox que Macron voulait imposer un loyer fictif aux propriétaires...

Maxime

oui c’est pas gagné, on voit que le changement de rapport à la propriété est radical :wink:

et payer chaque année juste pour continuer à occuper son bien, c’est difficile à accepter

mais ...

il y aurait quand même pas mal d’avantages

Dimitri

ah mais moi j'aime bien l'idée

ça remet pleins de biens sur le marché

Maxime

le taux optimal proposé par Posner et Weyl est de 7%

il y a un passage sur le tax rate et le turnover rate (la probabilité que le bien change de proprio) et sur l’optimalité du taux

Dimitri

et ça éviterait que des gens qui ont hérité de bien qu'ils ne peuvent pas assumer les conservent

Maxime

mais sans rentrer dans le détail, ça correspond à un turnover de 14 ans, ce qui est acceptable

Benjamin

ce qui est radical c'est que via cet impôt on transforme la notion de propriété privée en une notion de propriété collective qu’on loue au plus offrant

donc l'intensification de la concurrence passe par une collectivisation de la propriété

Maxime

ouais dans ce sens que j’ai l’impression que tu t’arroges l’usufruit

Benjamin

détonnant

Maxime

et que la valeur de la nue-propriété est rendue à la communauté

et surtout ce qui est génial c’est le mécanisme qui fait que t’es obligé de déclarer la vraie valeur de ton bien, sans intervention de l’Etat !

Benjamin

l'auteur donne-t-il dans ce premier chapitre des pistes d'allocation des ressources fiscales ?

Maxime

yes j’allais y venir

7%, c’est énorme quand même (tous les 14 ans tu repayes ta maison)

7% de taxes cela équivaut aux US à 20% du “national income” (si t’as la traduction exacte Ben ?)

La moitié de cette somme permet à elle seule de supprimer les taxes suivantes : “capital, corporations, property, and inheritance”

donc je dirais la fiscalité des actions, l’IS, la taxe foncière et les droits de succession en français

et avec l’autre moitié, on pourrait verser 5300 $/an à chaque Américain

voilà qui pourrait convaincre l’opinion publique non ?

Dimitri

je sais pas

le sentiment de ne jamais être vraiment détenteur de son bien, c'est une pilule compliquée à avaler pour les gens à mon avis

c'est vraiment une conception stoïciste des choses, un peu antimatérialiste

je suis pas sûr que ce soit la conception générale :confused:

Maxime

les auteurs proposent de tester sur des biens publics pour commencer : fréquences hertziennes, terrains de l’Etat et même brevets

ce qui permettrait par exemple qu’une entreprise ne puisse pas détenir un brevet juste pour bloquer les autres

les auteurs font aussi remarquer que certains nouveaux usages s’en rapprochent déjà

par exemple prendre un Uber vs avoir une voiture

Airbnb pour ta maison

Benjamin

il en serait de même pour les actions des entreprises ?

Maxime

étonnamment ils en parlent pas, et je me posais la question justement

et je me suis posé la question

parce que je me suis dit 7% de taxe pour posséder une action, ça fait un paquet d’actions qui sont pas rentables

mais ...

y a un aspect qu’on a pas évoqué (d’ailleurs je suis étonné que M. L’économiste n’ait pas encore relevé)

si je taxe toutes les propriétés à 7% de la valeur par an

que se passe-t-il pour ladite valeur ?

Benjamin

tout dépend la dynamique tarifaire du bien

taxer 7% l'immobilier à Paris, c'est pas énorme

le taxer à Marseille est déjà plus problématique

Maxime

Quand même, un bien de 100.000 € tu vas devoir verser 7.000€ par an !

Benjamin

ça serait un seul taux pour tous les biens ?

Maxime

oui, ils proposent juste un taux allégé pour quelques biens à valeur sentimentale (héritage dans une certaine limite)

En plus du crédit et des autres dépenses, c’est énorme comme impact sur le budget 7% de la valeur sur les taxes

Posner et Weyl disent qu’en conséquence, pour ce taux-là, les prix baisseraient en moyenne d’un tiers

et dans des zones hyper compétitives où les prix ont atteint des sommets, comme à SF, les biens pourraient perdre 2/3 de leur valeur !

Benjamin

donc les individus se retrouvent avec des biens dont la valeur chutent, et avec des taux de taxe assez importants

ça risque de mal passer effectivement

Maxime

pour les propriétaires oui :smile:

mais je pense qu’il y en a beaucoup qui seraient bien contents que les prix de l’immobilier baissent

d’ailleurs Posner et Weyl proposent de le faire pour les biens publics avant de passer aux biens privés

mais pourquoi ne pas le faire pour les biens privés avec un taux ridicule

qui permettrait aux gens de “se faire à l’idée”

et augmenter progressivement le taux

mais bien évidemment les plus riches sont les perdants de ce système

c’est le but : plus de marché pour une société plus juste, c’est le sous-titre du livre

Benjamin

les "riches" sont souvent les plus grands perdants de l'introduction de concurrence de toutes façons

on couple ça avec l'instauration d'un revenu universel, et l'on obtient une société plus juste et plus efficace

Maxime

avec une intervention de l’Etat minime, c’est ça qui est génial je trouve

Benjamin

oui, je trouve l'idée géniale

Maxime

d’ailleurs ils n’évaluent pas l’impact sur les plus riches de la suppression concomitante des impôts sur les actions ou les sociétés

possible qu’ils ne soient pas si perdants que ça

après, si d’un point de vue philosophique c’est radical sur la propriété privée

j’aime bien déjà la réponse que ça donne au problème de ceux qui pourraient bloquer des projets bénéfiques au bien commun comme une voie de chemin de fer juste parce que “c’est la maison de mes grands-parents, elle a une valeur inestimable pour moi”

ça les force justement à estimer le bien correctement, ou à dédommager la communauté du blocage qu’ils font

et au niveau de l’économie industrielle

tu en penses quoi d’un tel système pour les brevets ou les licences télécoms ?

ils parlaient aussi de l’appliquer aux sites internets

ça évite le squatting

Dimitri

c'est pas déjà appliqué aux sites Web ?

t'es jamais propriétaire à vie d'un nom de domaine

Maxime

non mais une fois que tu l’as t’as juste à renouveler auprès du service où tu l’as souscrit

sans prise en compte de la valeur que quelqu’un serait prêt à payer

Dimitri

ah d'accord

Maxime

par exemple imaginons que je dépose ocasiocortez.com aujourd’hui

je peux le renouveler tous les ans pour 30€

et si elle veut se présenter aux US en 2028, je pourrai lui en demander un prix exorbitant

alors que le fournisseur m’en demandera que 30€

et surtout le prix que je paye n’est pas reversé à la communauté

Dimitri

mais tu transformes absolument tout en propriété collective alors

Maxime

Je sais pas si c'est effectivement ça

Tu dédommages la collectivité pour le monopole que tu t'octroies

Benjamin

en fait, ce qui est assez génial, c'est que l'absence de concurrence est vue comme une forme d'externalité négative

le fait que j'ai une mainmise sur un objet peut nuire au bien-être collectif, et donc la collectivité va penser un système de dédommagement pour contrecarrer cet aspect négatif

c'est très bien pensé, je m'étonne du peu de résonance de ce livre

Maxime

d’ailleurs ils appellent leur taxe COST : Common Ownership Self-assesment Tax

Sur la page d’accueil du site du bouquin il y a des tas de commentaires dithyrambiques de grosses pointures de l’économie

comme toujours je pense qu’il va falloir que ça percole des chercheurs vers les politiques

c’est une idée un peu comme le revenu universel

la droite va dire “ok c’est plus de marché, mais ça modifie trop la propriété, on dirait du communisme”

et plus de marché, on sait comment ça va être reçu à gauche

Et c’est un peu pareil avec le RU, la droite crie au communisme, la gauche à l’ultralibéralisme

Benjamin

comme si chacun se tenait obligé de rattacher ça à une grille de lecture ancienne

cite t il Maurice Allais ?

Maxime

Oui

Benjamin

de mémoire, ce dernier avait également esquissé un projet de réforme visant à taxer la propriété

dans le but de transformer les marchés de propriété privée en une sorte de marché des usages de la propriété

Maxime

Oui il parle d’abord de Harberger qui a proposé un système de self-assessment pour la valeur des terres

afin d’éviter la corruption

sinon il suffit de t’entendre avec l’agent chargé d’évaluer ton bien pour qu’il le sous-évalue

Harberger cherchait juste un moyen de récupérer de l’argent public

et Allais a récupéré l’idée pour dissuader d’exercer un monopole sur un bien

c’est une façon élégante de te forcer à évaluer ton bien à sa juste valeur

Benjamin

ben merci pour cette découverte, c'est vraiment passionnant

combien de chapitres comporte l'ouvrage ?

Maxime

il y en a 5, j’ai fini le deuxième hier sur le système de vote qui nous fera une discussion intéressante aussi

le troisième est sur la libre circulation des personnes

le quatrième sur le monopole des grosses entreprises

et le dernier sur le marché des données personnelles

Bon je crois qu’il est temps de conclure

Posner et Weyl déroulent une mécanique qui semble implacable à partir d’un postulat à la base très simple

premièrement la propriété est un monopole “comme un autre”, et certains captent la rente de ce monopole aux détriments de tous

pour lutter contre ce monopole il faut que la propriété ne soit jamais définitive : elle doit pouvoir être remise en question à chaque instant

pour cela, on va demander aux propriétaires de toujours proposer un prix pour leurs biens, et les obliger à céder le bien si un acheteur est prêt à en payer le prix

Comment s’assurer que les propriétaires vont proposer un prix qui reflète bien la valeur du bien, et non pas un prix pour dissuader les acheteurs, et ainsi conserver leurs monopoles ?

Et bien on va les taxer proportionnellement au prix demandé !

Entre la tentation de sous-évaluer pour minimiser la taxe, et de surévaluer pour dissuader les acheteurs potentiels, le propriétaire sera bien obligé de proposer un prix équilibré

À 7%, le taux proposé par Posner et Weyl, le montant de la taxe est très élevé, cela correspond à un turnover moyen de 14 ans : finie la propriété inaliénable !

Dans le cas des Etats-Unis, la moitié du montant des taxes collectées par ce moyen permettrait de supprimer plusieurs autres taxes jugées peu efficaces par les économistes

Et avec l’autre moitié, il resterait encore 5000$/an pour chaque Américain !

Bien entendu les grands perdants de l’instauration d’une telle taxe sont les très hauts patrimoines, pas besoin d’ISF avec une taxe pareillle

Enfin sur un plan philosophique, cela change complètement notre rapport à la possession : cela incite à s’approprier l’objet seulement si l’on en jouit. Sinon, il est plus intéressant de le céder à quelqu’un qui lui attribuera une valeur plus grande.