home les auteurs twitter

L'assistance vidéo à l'arbitrage

Dimitri

La Coupe du Monde 2018 bat son plein et le principal sujet de conversation est pour l'instant... la VAR

C'est-à-dire la "Video Assistant Referee", où le fait pour l'arbitre de pouvoir faire appel à la vidéo sur certaines situations

Hier, l'Espagne a ainsi obtenu le match nul face au Maroc grâce à la VAR, qui a permis de voir que Iago Aspas n'était pas hors jeu sur l'ultime corner

Sauf que ce corner de l'Espagne aurait dû être un six mètres pour le Maroc...

Maxime

Tu veux dire que si on avait utilisé la VAR pour le corner

l’Espagne n’aurait pas eu le corner

Dimitri

Voilà

Maxime

après si on utilise la VAR même pour les sorties, ça va grandement hacher le jeu, c’est pas mal de réserver son utilisation à quelques cas précis

Dimitri

oui, c'est tout le problème de ces systèmes de vérification des décisions arbitrales par vidéo

on ne peut les utiliser que sur certaines situations

sinon, on hache le jeu (déjà très haché au football)

le problème, c'est qu'on hiérarchise aussi les actions et les décisions de l'arbitre

Maxime

tu trouves que le football est très haché ? Par rapport à quel sport ?

Dimitri

c'est vrai qu'en y réfléchissant, c'est pas le plus haché des sports

Maxime

ben ouais, j’ai même beaucoup de mal à en trouver un moins haché

le hand peut-être où t’as même pas besoin de l’arbitre pour les changements et pour les remise en jeu après un but

Dimitri

exact

bref, tout ça pour dire que l'assistance vidéo, c'est un équilibre délicat

pourquoi est-ce qu'on juge que se tromper sur le hors-jeu d'un but est inadmissible, alors que se tromper sur le corner du but est acceptable ?

c'est une fuite en avant par rapport au rôle de l'arbitre

Maxime

plus c’est proche du but, plus c’est important

contrairement à une idée reçue, j’avais lu que les corners sont très rarement des occasions de buts (dans cet excellent bouquin : https://livre.fnac.com/a9178929/Collectif-Comment-regarder-un-match-de-foot)

donc accorder ou pas un corner c’est en théorie pas bien grave

Dimitri

d'ailleurs, y a quasiment plus de corner tiré directement dans cette Coupe du Monde

j'ai l'impression que c'est justement dû à cette analyse statistique qui dit que c'est très rare de marquer sur de telles situations

sur l'arbitrage, le sociologue et historien Georges Vigarello a une analyse intéressante

https://www.youtube.com/watch?v=KrDN2tnXnko

il dit que le sport est aujourd'hui un idéal, dans le sens où c'est le lieu où on donne des chances égales à ceux qui partent dans les mêmes conditions

et que celui qui garantit cette égalité, c'est l'arbitre

donc le fait de vouloir s'assurer à tout prix que les décisions sont justes, en utilisant la vidéo, c'est en quelque sorte une peur d'une rupture d'égalité

Maxime

sauf qu’il y a une autre limitation de la vidéo

c’est que même si on regarde l’action 1000 fois au ralenti sous tous les angles

on empêchera pas que les uns pensent qu’il y a penalty, et les autres pensent qu’il n’y a rien

et dans ce cas-là, c’est toujours l’interprétation de l’arbitre qui prévaut

donc l’utilisation de la vidéo ne clôt pas toujours le débat

Dimitri

bah l'arbitre est le gardien de l'égalité du jeu en direct, pas du sentiment d'égalité

à moins que la VAR ne se transforme en juge populaire, ou au lieu d'utiliser la vidéo, ce serait les spectateurs qui voteraient en direct...

et c'est justement un des problèmes de la vidéo à mon avis, c'est qu'on remet en cause la confiance des acteurs dans l'arbitre en tant que gardien de l'égalité

quand il était l'ultime décideur, on devait lui faire confiance, tout en sachant qu'il était faillible

désormais, on sait qu'il y a quelque chose au-dessus de lui

Maxime

est-ce que c’est pas un problème très spécifique au football, qui est un sport “d’évènements rares” (penalties, buts, cartons ...)

par rapport à des sports comme le basket

où les erreurs de l’arbitre vont se “moyenner” sur la durée du match

alors qu’au foot, l’arbitre ne prend que quelques décisions capitales au cours du match

Dimitri

bah non, parce qu'au basket, l'accent est mis sur le "money time"

Maxime

donc le poids des responsabilités est d’autant plus grand pour l’arbitre

Dimitri

les rapports de la NBA sur l'arbitrage ne concernent que les deux dernières minutes des rencontres serrées par exemple

Maxime

ouais mais est-ce que c’est pas une erreur ?

Le panier du début du match vaut autant que le panier de la dernière seconde

et si on regarde sur 2 minutes, on peut se dire qu’il n’y a qu’une erreur dans un seul sens

en oubliant qu’il y a eu une erreur dans l’autre sens au deuxième quart-temps

Dimitri

je pense que c'est pas la perception des joueurs non plus

une erreur en début de match, ça passe

une erreur en fin de match, tout le monde considère que c'est inacceptable

c'est la loi du paroxysme/fin appliquée dans le sport

Maxime

oui mais c’est un biais de notre cerveau

en vérité elle vaut tout autant

Dimitri

ah oui, bien sûr

mais tu parles de perception là

Maxime

oui mais la NBA en ne se concentrant que sur les deux dernières minutes rajoute à cette perception

Dimitri

c'est sûr

et elle change l'attitude des arbitres...

Maxime

est-ce que l’on ne va pas carrément vers un arbitrage automatisé ? Est-ce que ça n’est pas ça qui donnerait le meilleur sentiment de justice ?

Dimitri

je pense que c'est le but final, mais ça me parait très compliqué à mettre en place

l'arbitrage, c'est aussi une gestion des intentions

je doute que l'IA soit capable d'analyser ça avant très longtemps

Maxime

ce serait intéressant de voir comment les joueurs qui simulent adapteraient leurs techniques de triche

pour tromper l’IA

Dimitri

https://pudding.cool/2017/02/two-minute-report/

Maxime

Finalement la Goal Line Technology c’est déjà de l’arbitrage par IA

on imagine que pour le hors jeu ça serait tout à fait possible aussi

Dimitri

oui, sans doute

en NBA, on voit ainsi que plus on se rapproche de la fin, moins les arbitres sifflent

Maxime

c’est aussi un biais de notre cerveau qui fait qu’on préfère le status quo (ne pas siffler) en cas de doute

Dimitri

peut-être aussi la peur d'avoir tort, alors qu'on sait que la décision sera très commentée

on ne veut pas être celui qui fera l'erreur

Maxime

ne pas siffler est aussi une erreur

mais intuitivement on la trouve moins grave

Dimitri

c'est un rapport passif/actif

faire une erreur passive est moins grave que faire une erreur active

Maxime

ça me fait penser au trolley problem

l’expérience de pensée où un chariot va tuer 5 personnes sur une voie, mais tu peux le détourner sur une autre voie où il ne tuera qu’une seule personne

est-ce que tu appuies sur le bouton pour le changer de voie ?

beaucoup de gens sont tentés de ne pas appuyer, parce qu’ils se sentent moins responsables, alors que les conséquences de ne pas appuyer sont pourtant plus graves

Dimitri

c'est aussi un problème qu'on peut retrouver dans les voitures autonomes

est-ce que tu achèteras une voiture autonome qui ira dans le ravin, au lieu de tuer cinq piétons ?

si elle doit faire un choix...

l'IA devrait logiquement te tuer pour sauver cinq personnes, mais pas sûr que tu l'acceptes

Maxime

oui c’est compliqué

mais pour revenir au sport siffler ou ne pas siffler une faute, c’est beaucoup moins grave que de tuer des gens

et pourtant on est quand même tenté de ne pas le faire

après c’est peut-être inconscient, on est un peu paralysé par l’enjeu

Dimitri

c'est moins grave mais ça peut avoir des conséquences

y a des tas d'arbitres amateurs qui sont agressés

Maxime

pour avoir arbitré quelques fois, il arrive d’avoir une demi-seconde de doute, et souvent le temps de prendre une décision, le jeu a continué et finalement on ne siffle pas

Dimitri

des arbitres pros sont menacés tous les jours, ils subissent des pressions et des harcèlements

Maxime

on a pas parlé du sport amateur encore

mais c’est là que sont joués la grande majorité des matches

et eux ne bénéficient pas faute de moyens de ces améliorations d’arbitrage

Dimitri

c'est l'argument de Michel Platini contre l'arbitrage

ça crée un énorme décalage entre les différents football

et ça brise sa notion d'universalité

un autre point intéressant sur la vidéo, c'est que c'est un symptôme de la société de la transparence

on met en place des mécanismes pour contrôler les décisions de l'arbitre, et ainsi renforcer la confiance dans son rôle

mais en même temps, la transparence a des effets pervers

dans les hôpitaux américains, quand on a mis les patients et leurs familles dans les salles de décision avec les médecins, on a vu que les médecins couvraient davantage leurs arrières et refusaient de mettre en place des protocoles dangereux, mais parfois plus efficaces

avoir tort, c'est beaucoup plus dommageable qu'avoir raison

Maxime

c’est toujours le problème des évènements rares

sur sa carrière, en moyenne un médecin va augmenter son efficacité en prenant des décisions plus risquées

mais si on est la personne qui a perdu un proche à cause de ce comportement du médecin, on s’en fiche un peu qu’il ait un bon taux de guérison

Dimitri

c'est une société qui a de plus en plus de mal à accepter l'erreur

étonnant alors que d'un point de vue évolutif, l'erreur est sans doute le phénomène le plus important dans le développement de la vie

mais je m'égare...

Maxime

pour moi c’est surtout que c’est un seul type d’erreur qui est stigmatisé

l’erreur active

Dimitri

donc pour résumer la VAR, soit l'utilisation de la vidéo dans le football

alors que le sport représente un idéal entre deux équipes qui partent du même endroit, l'arbitre est le garant de l'égalité

une erreur d'arbitrage, c'est donc une rupture dans le rapport d'égalité, et c'est d'autant plus "inacceptable" dans des sports à évènements rares (buts) comme le football

le problème, c'est que la gestion de l'égalité par un facteur humain ne sera jamais parfaite

soit on accepte cette imperfection intrinsèque à l'arbitrage humain, soit on se lance dans une fuite en avant pour tenter de la limiter

le risque, c'est de limiter aussi le sport en tant que vecteur d'émotions, en suranalysant les décisions arbitrales au motif de cette quête de la perfection égalitaire

c'est que les arbitres sont de plus en plus sous pression et n'ont pas envie d'être désignés coupables pour une erreur active

qui est toujours plus grave aux yeux du public qu'une erreur passive

à terme, peut-être qu'on arrivera à un arbitrage par l'Intelligence Artificielle, comme on laisse déjà l'analyse du franchissement de la ligne de but à la Goal Line Technology

quitte alors à marquer une rupture d'autant plus forte entre le sport professionnel et le sport amateur...