home les auteurs twitter

Le problème principal agent

Dimitri

La SNCF et la RATP multiplient les campagnes contre les fraudeurs ces derniers temps

C'est une illustration évidente du problème du "passager clandestin", mais c'est un concept qu'on retrouve dans beaucoup de domaines

Benjamin, comment tu le définirais de façon simple ?

Benjamin

on pourrait le définir en disant que c'est un agent qui profite de l'effort des autres sans lui même avoir participer à l'effort commun

c'est un concept qui est à relier plus largement aux problèmes d'asymétrie d'informations

Maxime

Le raisonnement qu’on peut faire c’est “ce train partira, que je paye mon billet ou pas”

Benjamin

voila, c'est un pari. Le passager clandestin va tenter de profiter d'un bien ou service collectif sans avoir lui même participé à son financement ou production

le problème soulevé, on le voit bien c'est que tout le monde est tenté de jouer le passager clandestin

Maxime

Mais en même temps si personne ne paye, les trains ne roulent pas ...

ça fait penser au problème philosophique du tas de sable

Benjamin

et la conséquence en est que l'output n'est pas réalisé

Maxime

un grain de plus ou de moins dans le tas, ça ne change pas le tas

mais s’il n’y a pas de grains, il n’y a pas de tas ...

Benjamin

oui c'est une belle métaphore qui illustre le caractère tautologique du problème

dans ces conditions comment faire pour éviter ce désagrément potentiel ?

on va replacer le problème du passager clandestin dans le cadre d'une théorie plus large qui l'englobe, dite théorie de l'agence, ou encore "principal-agent"

cette théorie traite des cas où il y a asymétrie d'information entre les agents

l'un -l'agent- a une information utile à un autre - le principal. Mais l'agent n'a pas toujours intérêt à révéler l'information au principal

l'exemple le plus parlant est sans doute celui du "tire au flanc" au sein d'une entreprise

je suis un salarié, et je suis seul à savoir si la quantité de travail que je fournis est au maximum ou bien au minimum. Si je suis fainéant, j'aurai tendance à donner le strict minimum en intensité de travail

mais mon employeur est rarement dans la capacité de savoir mes vraies capacités

dans cet exemple, le salarié est l'agent (il détient l'information sur ce qu'il fait vraiment) et l'employeur le principal (son bénéfice dépend de l'agent et pourtant il ne connait pas le potentiel réel du salarié)

on dira alors que l'agent bénéficie d'une rentre informationnelle

Maxime

donc dans le cas du train ça donne quoi ?

j’arrive pas à voir quelle “information” détient l’agent

que n’aurait pas le principal

s’il a payé ou pas c’est ça ?

Benjamin

oui, dans le cas du fraudeur de metro l’asymétrie d'information se situe au niveau du paiement

le fraudeur sait qu'il n'a pas payé, quand le principal ne sait pas qui paiera ou pas, et dans quelle proportion

Maxime

donc la première réponse au problème qui vient à l’esprit c’est de mettre des contrôleurs

Benjamin

exactement, mais tu as un calcul cout bénéfice à avoir en tete quand tu es le principal

c'est pour ça que le taux de controle n'est pas de 100% à la RATP par exemple

Maxime

Surtout que plus il y a de contrôles, plus la fraude diminue parce qu’elle est dissuadée, mais à ce moment-là on paie des contrôleurs pour rien ...

Benjamin

le but est de faire varier le montant de l'amende et la probabilité de se faire controler sous contrainte de cout de telle manière à ce que la fraude soit minimale

Dimitri

"En France, depuis 2007, le département de recherche en économie de l'université François Rabelais de Tours expérimente avec la SNCF les conséquences sociologiques et économiques du comportement du « passager clandestin » en réduisant au minimum les contrôles sur la ligne de TGV Paris - Tours. Les multiples sondages effectués ont révélé que seulement 4 % des clients se sont mis à frauder, contre une diminution de plus de 12 % du coût d'opération de la ligne."

https://fr.wikipedia.org/wiki/Passager_clandestin_(économie)

en réduisant les contrôles au minimum sur la ligne Paris-Tours, la SNCF a donc constaté une hausse de la fraude de 4%

mais au final économise 12% sur la ligne...

Benjamin

n'ont-ils pas en parallèle augmenté le montant des amendes ?

Maxime

Le calcul que fait l’agent est alors (prix du billet économisé) - (montant de l’amende x probabilité d’être contrôlé)

Si c’est positif, il y a intérêt à frauder

si c’est négatif non

Dimitri

c'est une opposition entre la vision à court terme de l'agent et celle à long terme du principal, donc ?

Benjamin

on n'est pas forcément dans du long terme vs du court terme

même si à long terme effectivement les conséquences du free rider se font d'autant plus sentir

mais reprenons le cadre du salariat, on peut se placer dans uniquement du court terme

la théorie de l'agence a surtout été utilisée par les sociétés d'assurance

l'exemple d'Akerlof est le plus souvent cité

c'est celui du marché de voiture d'occasion

Maxime

Les citrons c’est ça ?

Benjamin

yes, les lemons

les citrons n'ont pas grand-chose à voir, mais on utilise lemons pour parler de voitures "pourries"

Maxime

Sur le marché de l’occasion, l’agent c’est le vendeur de la voiture

il est le seul à savoir si elle est “pourrie” ou pas

c’est ça ?

Benjamin

exactement

la qualité de la voiture n'étant pas une information partagée, le principal imposera un prix moyen tenant compte de la probabilité de tomber sur une voiture de mauvaise qualité, valant moins que le prix proposé

en conséquence, que va t il se passer ? ce prix moyen est en dessous du prix d'une voiture de bonne qualité, donc les vendeurs de voiture de bonne qualité décideront de se retirer du marché

Maxime

Donc les vendeurs de voitures de bonne qualité sont pénalisées par la faute des vendeurs de voiture de mauvaise qualité qui “survendent” leur voiture

Benjamin

ne resteront alors que les voitures lemons, et le marché s'effondrera

Maxime

d’ailleurs, il n’y a pas de voiture de “mauvaise qualité“, il y a juste des voitures avec de mauvais rapport qualité-prix non ?

Benjamin

dans un monde où l'information est parfaite oui, mais lorsqu'il y a asymétie d'information, les agents tablent sur le fait que le principal (ici l'acheteur potentiel) ne sait pas la "vraie" qualité

la qualité étant une information cachée, je vais tenter de faire croire qu'il s'agit de la qualité la plus élevée, afin de vendre au prix le plus important

c'est sur la base de ce constat qu'a été imposé en France le contrôle technique par exemple, afin de réduire l'asymétrie d'information sur ce sujet

Maxime

c’est un exemple de régulation d’un marché ?

Benjamin

dans le sens où il s'agit d'une correction d'imperfection de marché, oui

Maxime

c’est un exemple de “bonne” intervention de l’Etat

Benjamin

dans le cadre du marché automobile, clairement oui

ensuite, tu as des politiques qui tentent de se justifier en se référant à la théorie de l'agence, à tort

l'exemple typique c'est le forfait laissé à la charge du malade suite à une consultation ou acte médical

cette politique a été justifiée en avançant l'argument selon lequel les personnes consultant le font surtout parce que les consultations en France sont quasi gratuites

ils joueraient donc les free riders

or, qu'avons nous constaté ? l'instauration du forfait n'a eu aucun impact sur le nombre de consultations ou d'actes

Maxime

oui, à part quelques hypocondriaques, je vois pas trop de gens aller chez le médecin “parce que c’est gratuit”

Benjamin

elle a en revanche servi de justification à une augmentation du reste à charge de la part des assurés sociaux

Dimitri

ça englobe énormément de choses cette théorie du principal-agent, non ?

là, on parle de relations de type entreprise/utilisateur, vendeur/acheteur, Etat/malade...

Maxime

quand j’ai entendu parler de cette théorie, je me suis dit “ouah c’est puissant, ça explique tellement de choses”

j’ai l’impression que c’est un peu l’équivalent de la théorie de l’évolution pour l’économie

Dimitri

sur Wikipedia, y a la notion de "délégation de décision" : https://fr.wikipedia.org/wiki/Théorie_de_l'agence

je suis pas certain de bien comprendre le lien entre le "passager clandestin" et le principal-agent en fait

pour la SNCF, le contrôleur qui fait pas son boulot est un agent mais le passager qui paye pas son ticket est un agent aussi ?

mais donc tous ceux qui sont susceptibles de faire perdre de l'argent à la SNCF sont des agents ?

Maxime

Tous ceux qui ont une information que la SNCF n’a pas

mais effectivement la délégation de décision, je crois que c’est un cas particulier de principal-agent

qui s’applique à la politique

Dimitri

ça s'applique en entreprise il me semble

quand la SNCF engage un contrôleur, y a une délégation de décision

c'est lui qui décide d'appliquer les règles ou pas

Maxime

Quand tu élis un député pour te représenter aussi

tu veux dire que le contrôleur pourrait “laisser filer”, de toute façon l’amende ne finit pas dans sa poche

si tu veux l’inciter à le faire, il faut lui donner une commission par exemple

Dimitri

par exemple

Maxime

c’est une autre façon de lutter contre le problème principal-agent non ?

Dimitri

non mais ce que je veux dire, c'est que je comprends le problème principal-agent quand il y a une délégation de décision

Maxime

si tu peux pas récupérer l’information, tu peux essayer de t’arranger pour que les intérêts de l’agent soient alignés avec ceux du principal

Dimitri

que ce soit vis-à-vis d'un employé ou d'un élu par exemple

on doit faire confiance à quelqu'un pour appliquer un règlement ou un programme

mais on est pas certain qu'il le fasse, donc on doit trouver des moyens de l'inciter à le faire, ou de le punir s'il ne le fait pas

mais là, on parle de situations où je ne comprends pas bien pourquoi ça s'applique

Maxime

le passager clandestin ?

pour moi c’est juste le problème principal-agent, c’est le plus haut niveau d’abstraction de cette catégorie de problème qui généralise l’asymétrie d’information entre un agent et un principal

le free rider en est un cas particulier

et la délégation de décision en est un autre

Dimitri

à mon sens, le fraudeur du train est plutôt dans un relation principal-agent avec la société, et pas la SNCF

c'est la société qui s'attend à ce qu'il paye son billet de train, pour faire fonctionner un bien commun

Maxime

si la SNCF était privée ça serait le même problème

Dimitri

c'est vrai

mais j'ai du mal à mettre les décisions du fraudeur et du contrôleur dans le même sac

ils pénalisent tous les deux la SNCF, mais si le contrôleur fait mal son travail, son intérêt est limité, si ce n'est de ne pas trop se fatiguer

Maxime

pour moi c’est juste un problème mathématique, là tu mets de la morale dessus

Benjamin

non mais je ne te suis pas Dimitri

tu considères que le controleur est un agent dans le cadre de la fraude ?

Dimitri

un agent dans le cadre de la fraude ?

comment ça ?

Maxime

non je pense qu’il parlait du contrôleur “tire-au-flanc”

Benjamin

ok

mais il faut traiter les problèmes un à un

là tu mets dans le même sac la relation employeur/employé et fraudeur/société

Dimitri

parce qu'on parle des deux depuis le début

est-ce qu'elles rentrent toutes les deux dans le cadre du problème principal-agent ?

Maxime

c’est deux cas de problème principal-agent non ?

Benjamin

oui ce sont deux cas de principal agent

mais de ce que je comprends de Dimitri c'est qu'il y a un double problème dans un seul non ?

Dimitri

j'ai du mal à percevoir la globalité de la théorie au final

j'ai l'impression que c'est très large

et que ça englobe des tas de relations différentes, qui n'ont ni les mêmes moteurs, ni les mêmes conséquences

Benjamin

la globalité elle se perçoit au sens où les asymétries d'information sont très répandues

Maxime

oui pour moi c’est un modèle mathématique général

et y a plein de cas d’applications, c’est ça qui est impressionnant

Benjamin

pour te répondre Dimitri, effectivement les motivations pour profiter de cette rente informationnelle sont larges

mais j'ai peur de ne pas te comprendre, et de répondre à coté...

Dimitri

non je comprends petit à petit...

Maxime

donc si on va dans le domaine de la politique

Benjamin

on a des cas d'application qui sont très divers

Dimitri

en fait, globalement, le principal attend un comportement d'un agent, et le problème vient du fait que l'agent répond d'une façon non conforme

Benjamin

exactement

Maxime

parce que l’agent a une information que le principal n’a pas

et mon député alors ?

Benjamin

le député dans le sens où tu l'élis sur un programme et tu n'es pas certain qu'il applique le programme ?

une fois élu ?

Dimitri

parce qu'il est lié à des lobbys et qu'on ne le sait pas quand il est élu, par exemple ?

Maxime

oui, je ne suis pas certain qu’il applique le programme pour lequel je l’ai élu

c’est une délégation de pouvoir

Dimitri

pour reprendre un concept cher à Benjamin, le problème principal-agent, ce sont les externalités, non ?

et lutter contre ce problème, c'est essayer de les internaliser ?

Benjamin

non les externalités et les asymétries sont deux choses différentes

Une externalité est une influence exercée par un agent économique sur un ou plusieurs autres agents mais non prise en compte par le système des prix

une externalité apparaît quand le coût pour la société d’une action (par exemple une production), c’est-à-dire son coût social, n’est pas assumé totalement par celui qui entreprend cette action

on n'est pas dans ce cas de figure lorsqu’il y a asymétrie

pour revenir au problème de député, on peut effectivement aussi avoir un problème d'aléa moral

puisque le député s'engage à accomplir une action pour le compte de l'électeur alors que le résultat final de l'action dépend d'un paramètre connu du seul député mais pas de l'électeur.

les histoires récentes autour du glyphosate l'illustrent

Maxime

Macron dit qu’il fera interdire le glyphosate, mais au moment de voter, les députés le prolongent

Dimitri

en quoi ça dépend de l'aléa moral, ça ?

l'aléa moral, c'est pas le fait que certains sont susceptibles de prendre plus de risques s'ils sont isolés de ce risque ?

Benjamin

oui c'est une conséquence

mais il y a aléa parce que l'un confie à l'autre une responsabilité et que la tenue de cette responsabilité n'est pas certaine

Maxime

Une chose à laquelle j’avais pensé : on aurait besoin de mettre plus de moyens dans l’hôpital public

mais si les députés se font soigner dans des cliniques privés

ils ont aucun intérêt à le faire

c’est un cas de principal-agent ça ?

Dimitri

ça rappelle la blague de Coluche sur l'électeur qui se plaint que le politique pour lequel il a voté a mis de l'argent dans les prisons, alors qu'il avait promis d'en mettre dans les écoles

mais parce qu'un politique a plus de chance d'aller en prison qu'à l'école...

Benjamin

mais je vois pas où serait l'asymétrie d'information ?

Dimitri

c'est plus un aléa moral, donc ?

Maxime

On ne sait pas où se font soigner nos députés

Benjamin

ben disons que là si je suis le raisonnement on pose une hypothèse (les députés se font soigner dans les cliniques) pour poser la question du financement de l'hopital public

mais je ne vois où il y aurait une information que nous n'aurions pas ?

Dimitri

bah quand on vote pour des politiques en espérant qu'ils injectent de l'argent dans l'hôpital public, on ne sait pas qu'ils se soignent dans des cliniques privés

sinon, ça remettrait peut-être en cause notre intention

Maxime

c’est plus un problème que les intérêts de l’acteur qui me représente ne sont pas parfaitement alignés avec les miens

c’est peut-être une famille de problèmes différents ?

Mais j’ai envie de dire que je crois que les intérêts de mon député sont alignés avec les miens, sa ré-élection par exemple peut dépendre de ça

Benjamin

sauf si tu ne peux jamais vérifier s'il a ou non appliqué ce que tu lui demandais

et dans ce cas il peut jouer sur une stratégie de free rider

mais toutes les initiatives visant à rendre publics les conseils municipaux, les séances à l'AN, etc sont aussi dans ce but de tenir au maximum informé l'électeur

et donc à réduire le gap informationnel

les champs d'application de la théorie de l'agence sont donc très larges, mais tout simplement parce que les asymétries d'informations sont une constante

Dimitri

https://www.npr.org/sections/money/2012/01/20/145360447/the-secret-document-that-transformed-china

ça fait d'ailleurs penser à cette histoire, sur les paysans chinois qui avaient décidé de ne plus suivre les règles du gouvernement

car elles les conduisaient à la famine

Benjamin

oui, on a une parfaite illustration de ce à quoi peut conduire l'utilisation de la rente informationnelle

ici, si l'on explique, les paysans avaient intérêt à peu produire de nourriture, car la production était socialisée, et donc le résultat de leur effort leur échappait

il n'y avait aucune incitation à l'augmentation de la productivité

en instaurant une partie de la production qui sera utilisée à des fins privées, le gouvernement a alors en 1978 fait exploser la production agricole via une nette amélioration de la productivité

l'impact de l'instauration de droits de propriété sur le comportements des agents a surtout été étudié par Ronald Coase

mais on a aussi une asymétrie informationnelle à la base du problème

Maxime

alors là on a beaucoup parlé du problème

on a vu pour le train que la solution peut être de contrôler les usagers

est-ce qu’il y a d’autres façons de résoudre le problème ?

De même le gouvernement chinois aurait pu surveiller que les paysans font le maximum pour produire

Benjamin

il y a tellement de cas d'application, mais parmi les solutions les plus connues il y a tout l'attirail lié au signaling

mais si le gouvernement devait surveiller chaque paysan, le cout aurait été intenable

une façon plus "soft" de réduire l'asymétrie c'est par exemple la certification par des organismes dits de confiance d'une caractéristique d'un produit ou service

donc les certifications AB, les tests comparatifs UFC que Choisir, les G7, etc

Maxime

Pour le cas des voitures d’occasion, c’est le contrôle technique par exemple

Benjamin

yes

Maxime

pour un paysan chinois ça serait quoi ?

Benjamin

un contrat incitatif

Maxime

là on est plus dans le signalling

Benjamin

dans le cadre des paysans chinois, ça a été la privatisation partielle de la production

dans le cas d'un salarié lambda, c'est par exemple la participation des salariés aux bénéfices de l'entreprise

ou encore l'allocation d'un portefeuille d'actions

Maxime

c’est à dire que je fais en sorte que l’intérêt de l’agent (le salarié) soit lié à celui du principal (l’entreprise)

Benjamin

exactement

Maxime

alors je vois en quoi ça aide l’entreprise, donc en quoi c’est une solution au problème

en revanche pourquoi ça ferait diminuer l’asymétrie de l’information ?

je veux dire, ça incite le salarié à travailler plus, mais ça ne l’incite pas à “révéler” une information

ou alors l’information c’est sa capacité de travail réelle ?

Benjamin

l'information n'est pas révélée par la participation par exemple, mais la rente informationnelle que peut retirer le salarié s'en trouve réduite

parce que si je travaille moins, c'est moins de bénéfices pour l'entreprise, donc une prime moindre pour moi

Maxime

Donc si je récapitule, on a vu comme solution : 1/ le contrôle 2/ le signalling 3/ l’incitation

Il y en a d’autres ?

Benjamin

je pense qu'on peut tous les regrouper sous l’appellation de l'incitation

puisque le but est à chaque fois de faire en sorte que les intérêts contradictoires issus de l'asymétrie se réconcilient

Maxime

oui je veux dire qu’il y a des incitations positives (tu auras une part des bénéfices) vs des incitations négatives (tu vas payer une amende plus chère que le billet)

Benjamin

oui

Maxime

est-ce qu’on sait lesquelles marchent le plus ?

Benjamin

ce n'est pas évident de trancher; pour cela l'économie expérimentale est mobilisée

Dimitri

c'est juste la bonne vieille technique de la carotte et du bâton en fait

Maxime

J’avais déjà lu que les gens préfèrent des gains sûrs et prennent des “risques” sur les pertes

par exemple si on dit “tu préfères 100€, ou alors gagner 200€ à pile ou face”, qui ont la même espérance de gain

les gens vont préférer prendre les 100€

en revanche “tu préfères perdre 100€, ou perdre 200€ à pile ou face”, là ils vont jeter la pièce !

Dimitri

oui, c'est un biais assez étudié, l'aversion aux pertes

https://www.youtube.com/watch?v=9AJHdGcyqh8

on a tendance à surévaluer ce qu'on va perdre par rapport à ce qu'on pourrait gagner, même si ça revient à la même chose

Benjamin

mais d'un autre coté les stratégies visant à récompenser plutot qu'à punir sont propices à l'instauration d'un climat de confiance, qui est un déterminant important de la croissance (cf société de défiance de Cahuc)

Dimitri

ça se rapproche aussi de l'idée des "nudges"

https://blog.francetvinfo.fr/classe-eco/2017/11/12/faut-il-creer-une-nudge-unit-en-france.html

ces incitations publiques qui se basent sur la psychologie comportementale pour tenter d'influencer l'action des citoyens

donc si on doit résumer cette (riche) discussion, on peut dire que le problème principal-agent se base sur une asymétrie d'information

l'agent disposant d'informations qu'il peut avoir intérêt à garder pour lui afin d'en tirer un bénéfice personnel, même si ça fragilise globalement le système du principal dans lequel il se trouve

c'est le cas d'un employé (l'agent) "tire au flanc" qui ne fait pas son travail, le principal (son entreprise) ne le sait pas et l'employé en profite tant qu'il passe à travers les systèmes de contrôle, ou que son manque d'activité ne pénalise pas suffisamment l'entreprise

pour éviter ce problème de l'asymétrie d'information, la solution semble donc être tous les mécanismes d'incitation, qu'ils soient positifs ou négatifs

contrôle, amendes, intéressements, primes...

ces principes d'incitation sont d'ailleurs larges, et les "nudges", qui tentent de les mettre en place en utilisant la psychologie comportementale pour influencer l'action des citoyens, sont une autre piste dans le domaine